PRESENTATION DE LA PROVINCE DE L’ITURI ET HISTORIQUE

Province Ituri Logo

PROFIL DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE  PROVINCE

Jefferson Abdallah PENE MBAKA, Premier Gouverneur de la Province de l’Ituri.

Il voit le jour à MAMBASA, le 19 Décembre 1971.

Marié et père de plusieurs enfants

Politologue de formation, Docteur  en thèse de l’UNIKIN, dont l’Intitulé: Assemblée Nationale de la RDC (2006-2011): « Enjeux et jeux des acteurs ».

Professeur d’Université.

Expériences professionnelles:

  • Administrateurs de Territoire de Mambasa 1997-1998
  • Administrateur de Territoire d’Opala 1998-1999
  • Administrateur de Territoire d’Ikela 1999-2000
  • Député National de la Transition 2003-2006
  • Conseiller Politique au cabinet de Gouverneur de la Province Orientale 2007-2011 ;
  • Elu Député National de la circonscription Electorale de Mambasa en 2011 ;
  • Nommé Commissaire spécial de la Province de l’Ituri en 2015;
  • Elu Gouverneur de la Province de l’Ituri en mars 2016 jusqu’à ce jour.Politologue de formation, Docteur  en thèse de l’UNIKIN, dont l’Intitulé: Assemblée Nationale de la RDC (2006-2011): « Enjeux et jeux des acteurs ».Professeur d’Université.Expériences professionnelles:
    • Administrateurs de Territoire de Mambasa 1997-1998
    • Administrateur de Territoire d’Opala 1998-1999
    • Administrateur de Territoire d’Ikela 1999-2000
    • Député National de la Transition 2003-2006
    • Conseiller Politique au cabinet de Gouverneur de la Province Orientale 2007-2011 ;
    • Elu Député National de la circonscription Electorale de Mambasa en 2011 ;
    • Nommé Commissaire spécial de la Province de l’Ituri en 2015;
    • Elu Gouverneur de la Province de l’Ituri en mars 2016 jusqu’à ce jour.

Le Vice Gouverneur de la Province de l’Ituri Pacifique KETA UPAR

Lieu et date de naissance     : Butembo, le 11 octobre 1967
Province d’origine                  : ITURI
Territoire                                                : MAHAGI
Collectivité                                : WAR – PALARA
Etat – Civil                                  : Marié, Père de 6 Enfants
Adresse                                     : 37, avenue KASAVUBU, Q/Lumumba, Bunia
E-mail                                         : pacyketa@yahoo.fr

 

  1. 1.     ETUDES
  • 1992 – 1994: Licencié en Sociologie à la Faculté deSciences Sociale  Politiques

et  Administratives de l’Université de Lubumbashi.

  • 1987 – 1992: Gradué en Sociologie et Anthropologie à la Faculté des Sciences                                                                                       Sociales, Politiqueset Administratives de l’Université de  Lubumbashi.
  • 1987         : Diplôme d’Etat section scientifique Option Bio- Chimie à l’Institut BWINDI à Bukavu
  • 1981         : Brevet de cycle d’orientation  au Collège Mwanga à Goma
  • 1979         : Certificat d’Etudes primaires à l’Ecole Primaire KARISIMBI à Goma

 

  1. 2.     Expériences

 De 2001 à ce jour         : Administrateur Gérantde Multi SERVICE COMPANY ‘ « MUSCO » Bunia

De 2007 à ce jour               : Directeur Général de PACIFIQUE 2007 à KETA TRADING

« PAKT TRADING » (Bunia et Mahagi)

  • 2001                                 : Superviseur pour l’Ituri de l’ENQUETE MICS 2 Organisée                         

                                          l’UNICEF et le Gouvernement Congolais.

  • 1999                                 : Assistant au Centre Universitaire extension de Bunia CUEB
  • 1996                                 : Assistant à l’Université Libre des Pays des Grands Lacs ( ULPGL).

 

  1. 3.     DOMAINES DACTIVITES
  • Hôtellerie                         :  –  Hôtel MUSCO BUNIA

–  GITE PACIFIQUE BUNIA

–  Hôtel PACIFIQUE MAHAGI.

 

  • Loisir         : Parc des Jeux Pacifique à BUNIA
  • Boulangerie et Pâtisserie,
  • Nettoyage à sec et Blanchisserie
  • Télécommunication : Superdealer Vodacom.
  • Internet : Cyber café (Bunia/Mahagi)
  • Agriculture: Concession de Yagu à Nioka

 

  1. 4.     AFFILIATIONS
  • CEMADEF (ASBL) : Président de lAssemblée Générale « Centre Multidisciplinaire d’Appui pour le Développement de la Femme et Famille » ( centre de micro crédit dont les femmes sont bénéficiaires. Il encadre plus de 7.000 femmes à travers l’Ituri (Bunia, Aru, Mahagi, Nyakunde, Aungba,
  • FEC « Fédération des Entreprises du Congo » : Membre
  • LIONS CLUBS : Membre, Past Président Région Nord-Est ( regroupant les Clubs de: Bunia, Beni, Butembo, Isiro, Kisangani, Goma, Bujumbura, Kigali, Bukavu, Uvira ), Past Président Zone ( regroupant les clubs de Bunia, Beni,Butembo),Past Président Club de Bunia.

 

  1. 5.     FORMATION ET INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

–        Informatique : Word et Excel

–        Langues :

  • Français, Lu, écrit, Parlé
  • Anglais : Lu, écrit, moyennement  parlé,
  • Nationales : Swahili, Lingala, Dhu Alur, moyennement parlé.

Province Ituri LogoCARTE GEOGRAPHIQUE DE LA PROVINCE DE L’ITURI

 TITRE  PRELIMINAIRE : GENERALITES

 CHAPITRE 1 : DE LA CREATION DE LA PROVINCE

  Avant de devenir la République Démocratique du Congo en date du  30 juin 1960, celle- ci a été d’abord une propriété privée du Roi Léopold II (1885), puis une colonie de la Belgique (1908). avec plusieurs tentatives pour devenir province, d’où plusieurs memo ont été redigé.

en 1957, reforme administrative.

En effet, l’Ituri fut d’abord érigé en District le 28 mars 1912 par Arrêté Royal ; son chef lieu était initialement installé à IRUMU à 55Km au Sud-ouest de la ville de BUNIA.

Pour des raisons d’infrastructures et de viabilité, le Chef- lieu de District a été délocalisé à Bunia en 1957. Ce faisant, le 15 octobre 1957, le Bâtiment Administratif, l’aéroport national de MURONGO, l’abattoir Industriel de Bunia et le Camp Militaire Premier sergent Major NDOLOMO  furent construits.

Aujourd’hui, la Province de l’Ituri étant l’une des 26 Provinces de la RDC conformément à l’article 2 de la constitution du 18 février 2006  tel que modifiée par la loi numéro 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision  de certains articles de la Constitution de la RDC a été mis en exécution par le dépôt du rapport de la commission à l’Assemblée Provinciale de l’ex-province Orientale le 11 juillet 2015 conformément à la loi de programmation N° 15/004 du 28 Février 2015 déterminant les modalités d’installations des nouvelles Provinces.

CHAPITRE 2 : LES  DONNEES DEMOGRAPHIQUES ET GEOGRAPHIQUES

2.1. Les Limites Territoriales

La Province de l’Ituri est localisée au Nord-est du pays. Elle est limitée au Nord par la République du Soudan du Sud, à l’Est par la République de l’Ouganda, au Sud par la Province du Nord- Kivu et à l’Ouest par les Provinces de la Tshopo et du Haut-Uélé.

2.2. L’Altitude et la longitude

Son altitude moyenne est de 1.250 mètres au-dessus de la mer et sa température moyenne varie de 200 à 270C, la pluviométrie varie entre 1.300 et 2.000 mm/an.

Sa latitude varie entre 1o et 3o4’ Nord et sa longitude entre 28oet 31o Est

2.3 La superficie

La Province de l’Ituri s’étend sur une superficie de 65.658 km2. .

2.4. Les  données démographiques

Selon les données des services Administratifs de l’Intérieur 2017, la population de la Province de l’Ituri est  estimée à 10.234.239  habitants. Sa densité est de 156,009 habitants par km2.

Elle compte 18 groupes ethniques à savoir :

ALUR, BILA, BINDI, BIRA, BOMBO, HEMA, KAKWA, KALIKO, LENDU, LESE,  LUGBARA, MABENDI, MAMBISA, NDO, NDAKA, NYALI, PYGMEES, ARABISES

2.5. Les Données Géographiques

  1. a.      Les types de climats

 La Province de l’Ituri se situe entièrement dans le tropique du CANCER, elle connait un climat tempéré alternant deux saisons :

–       La saison pluvieuse s’étend de Mars à Novembre tandis que,

–       La saison sèche va de Décembre à Février

  1. b.     L’Hydrographie

La Province de l’Ituri est baignée par le lac Albert et de nombreux cours d’eaux dont les principaux sont : ITURI, SHARI, NIZI, ARU, EPULU, LOYA, NDUYE, AVAKUBI, BIANA, TSE, TSURU, NZORO, KAKOYI, KODHA, SEMILIKI, MBOGI, MUGANGA, MUSEKERE, etc.

  1. c.      La Flore et  la Faune dominantes

La flore et la faune Iturienne regorgent plusieurs espèces répertoriées à l’occurrence  du bois vert et du bois noir dans la forêt de Mambasa, ce qui attire la curiosité des Experts et des Chercheurs du monde Scientifique de tous  les horizons. A ceci s’ajoute une vaste étendue de forêt sempervirente en Territoire de Mambasa, de Djugu et de Mahagi. La savane en Territoire d’Irumu Nord et à Aru, la végétation étagée sur les reliefs montagneux de Monts Bleus et la savane arborée dans le Graben du Lac Albert à l’Est.

Sur le plan pédologique, la Province de l’Ituri dispose d’une terre arable riche susceptible de permettre la diversité des cultures. Ce potentiel naturel substantiel offre un atout prévisible pour assurer son développement dans le domaine agricole.

Aux cultures vivrières diversifiées s’ajoutent les cultures pérennes dont les produits sont destinés à l’exportation.

Les statistiques des productions agricoles énumérées dans les pages qui suivent dénotent en suffisance l’existence d’un sol exceptionnellement riche.

Comme signaler ci haut, ces potentialités naturelles immenses et variées peuvent contribuer amplement au développement économique de l’Ituri.

Notons que la flore exubérante d’une variété exceptionnelle regorge des espèces végétales rares répertoriées à l’instar de bois vert et noir retrouvés dans la forêt de Mambasa qui suscite la curiosité des Experts et Chercheurs. Il y a lieu de signaler aussi la diversité de la végétation en Ituri avec plusieurs écosystèmes abritant des animaux terrestres et aquatiques vivant à haute et basse altitudes.

La faune et la  flore riches en biotope, à l’occurrence l’Okapi, l’unique espèce animale découverte au monde et le galago (ASAU à OMITI) retrouvé à l’Ouest de la Chefferie des KALIKO OMI en Territoire d’Aru constituent  les patrimoines  à insérer dans le Dictionnaire des Sciences Biologiques.

Ce patrimoine offre un atout pour la relance des activités touristiques susceptible de permettre le développement d’une  industrie touristique et partant renflouer les recettes   du trésor public et de la Province.

La liste ci-dessous énumère les espèces répertoriées et d’autres protégées rependues sur l’espace géographique s’étendant de la rivière Ituri aux confluents des rivières Aru, Epulu et Nzoro.

Faune :

a. Les Herbivores :

1. L’Eléphant d’Afrique, l’Okapi, le Buffle d’Afrique, l’Antilope Bongo, La Stat aga, l’Antilope Harnaché, les Céphalophes à dos Jaune

b. Les Oiseaux

Le Perroquet gris, le Touraco à bec noir, épervier à pied court, l’Ibis sacré, la Grue couronnée la Colombe d’Angola la  Colombe guereza

c. Les Primates

Le Chimpanzé, la  Colobe Bai la Cercopithèque d’Himalaya, la Cercopithèque Ascagne, le Singe bleue, la  Colombe guereza, le Singe paresseux

d. Les Carnivores

Le Léopard, le Chat doré, la Genette aquatique, la Loutre à cou tacheté et  la Potamogale

e. Les Insectivores et Omnivores

Pangolin commun, Oryctérope, Hippopotame, Damans, Galago

f. Les Reptiles

Python Sébacé, Crocodile du Nil, Tortue de Bell

g. Autres

La Potamochère, le Chevrotain Aquatique, l’Hypsignatis monstrueux, le Papillons, le Hannetons

Commentaire :

Il est à signaler que cette liste présentée ci- haut n’est pas exhaustive ; car, nous n’avons pas réussi à rassembler dans sa totalité toutes les données relatives à la faune retrouvée sur l’ensemble de la Province en biotope très diversifiée.

d. La Nature du sol

Son sol est en prédominance argilo sablonneux et arable suivant les lieux.

e. Le Relief

La grande partie de l’Ituri a une altitude moyenne supérieure à 900 m. Seules la dépression Semuliki-Lac Albert et la partie avale de la plaine de l’Ituri ont une altitude moyenne inférieure à 900 m.

En général, l’altitude augmente de l’Ouest vers l’Est jusqu’à la crête Congo-Nil dans les Monts Bleus. Toutefois, cette augmentation ne se remarque réellement qu’à l’Est d’une ligne passant par MONGBWALU et Irumu où l’altitude passe d’une façon assez brusque de 1.200 m à plus de 2.000m. Cette élévation rapide de l’altitude annonce les Monts Bleus, composés d’une série de massifs très découpés dont les sommets très élevés, rencontrés surtout en territoire de DJUGU sont les suivants : ABORO : 2.456 m, ADJO : 2.425m, Korovi : 2.170 m, Wago : 2.100 m, Pli (Pikoti) :1.979 m, Tso (Djauda) : 1.840 m , Go :1.812m , Li (Petso) 1.720m,Tsi : 1.699m, Sianga : 1.649m , Menzu (Petsi) : 1.628m, Tsele :1.538m, Kilomines (Bambu)-Bureau (1.390m) .

Le reste de l’Ituri est constitué de deux séries de plateau: un haut plateau, supérieur à 1.500 m d’altitude, appelé glacis ; il s’étend au pied des Monts Bleus et on en retrouve des traces dans la région de Boga.  Un plateau moyen de 1.250 m d’altitude qui s’abaisse progressivement vers la cuvette du Congo et sur lequel est bâtie la ville de Bunia.

Au Sud d’Irumu, le massif calcaire des Monts Hoyo culmine à 1.450 m. Il s’étend sur 12 km d’Est à l’Ouest et sur 8 km du Nord au Sud.

Le relief karstique y rencontré renferme une série de grottes dont les plus importantes et très visitées sont les suivants : Matupi, Kabambi et Loya. Des stalactites et des stalagmites géantes, de même qu’un important dépôt de guano, provenant de la décomposition des ossements d’animaux et des excréments  des chauves souris, garnissent l’intérieur des grottes. A l’extérieur, des couches horizontales des roches calcaires sont façonnées par l’érosion  pour former un relief en escalier, appelé l’escalier de Vénus sur lequel coule la rivière ISEYE.

f. Les Renseignements sur le sous sol

Son sous sol renferme de l’Or, du Coltan, du Diamant, du Fer, de Cassitérite, du Pétrole et du Gaz Méthane  dans le graben du lac Albert.

g. Le  Kilométrage des routes vitales

Selon les différents rapports des ateliers Organisés par l’Office des Routes -Direction Provinciale, le réseau routier de la province de l’Ituri se compose de trois catégories principales des routes à savoir :

les routes Nationales(RN),les Routes Prioritaires(RP) et les Routes des dessertes agricoles.

Tableau No 1 : Routes Nationales

Classe Axe routier Km Type
RN4 NIANIA – KOMANDA

341

RN

RN4 KOMANDA – ERENGETI

289

RN

RN25 ITURI – MBORO – NIANIA

37

RN

RN27 KOMANDA  –  BUNIA

79

RN

RN27 BUNIA – MAHAGI – Goli

305

RN

RN44 MAMBASA  –  LEBIA

113

RN

  SOUS TOTAL (Routes Nationales)

1.164

 

 

Tableau No2 : Routes  Prioritaires

CLASSE AXE ROUTIER KM TYPE
RP432 BAKU  –  NIZI

122

RT

RP 440 BUNIA –  KASENYI  –  SABE

60

RT

RP441 MAHAGI  –  MAHAGI-PORT

55

RT

  SOUS Total (Routes Prioritaires)

237

 

 

La Troisième catégorie est constituée des routes de dessertes agricoles dont le Tableau sera présenté dans les lignes qui suivent

h. Les principales Activités Economiques.

Dans la Province de l’Ituri, les cultures vivrières pratiquées sont : le Manioc, le maïs, le haricot, la patate douce, la banane, le riz, la pomme de terre, l’arachide, le soja, les légumes, le millet, le lésine,  les ignames, les fruits etc.
Parmi les cultures pérennes, on peut citer : l’ananas, le palmier à huile, le caféier, le cotonnier, le bananier, l’avocatier, le cacaoyer,…

L’élevage pratiqué est celui du gros et petit bétail ainsi que de la basse cour.
La pêche est pratiquée en grande échelle au Lac Albert.
La chasse est pratiquée dans les Territoires de Mambasa et Djugu. Mais, elles souffrent de non-respect de l’application de la réglementation en matière d’ouverture et de la fermeture.

 Titre I : LES DIFFERENTES AUTORITES TERRITORIALES QUI SE SONT SUCCEDEES   DEPUIS LA CREATION DE L’ENTITE

 CHAPITRE 1 : LA SUCCESSION DES DIFFERENTES AUTORITES

Avant de devenir une Province, l’Ituri était dirigée par les différents Commissaires de District qui se sont succédé à sa tête. Il s’agit de :

1. YAMBUYA ABRAHAM : 1960-1961

2. JAKERNG’A Silves         : 1961-1962

3. UKUMU Athanase          : 1962 ;

4. KISUKA Gustave           : 1968 ;

5. BIBOMBE Bonaventure : 1969 ;

6. LEMVO-WA-MADUDA Marie Désiré : 1970 ;

7. TSHIMANGA-TSHILEDJA : 1971 ;

8. GANGALE-NZE-SIKULU/ : 1973 ;

9. MUTAKA-WADILOMBA :

10. GBINZADI TOPEGBINZA VONGALA ;

11. ELUMBU OLOMBE:

12. TSHUNGU-MWANA KASONGO: 1980-1981;

13. MUYUMBE AKANJIMB: 1984;

14. MAKONGA NUMBI:

15. KANYAMA KABOLOBWE: 1986-1988;

16. MAKWE LISASI IPAN : 1988 ;

17. URINGI PADOLO Ernest : février 1991-aout 1992 ;

18. KATUBWE- BIN- MUTINDI : 02 aout 1992 ;

19. NZAPI YANGALAYO KASI : 13 aout 1992 ;

20. ABI-ANDROA KIRIDIWA : 09 novembre 1993 ;

21. BOPANDO MBASI LEMA : 1993 ;

22. KESIBU NDAMU Henri : 01 novembre 1993- 07 avril 1997 ;

23. KAMARA RWAKAYIKARA : 03 MARS 1997 ;

24. DHEJU MUGENYI Richard : 19 mai 1997 ;

25. URINGI WANGA Athanase : 18 décembre 1998 ;

26. VAWEKA Pétronille : 28 juin 2004 ;

27. UKUMU DJUNG’EYO : 08 avril 2008 ;

28. BAKOY BAKUNGUO : 24/09/ 2008 ;

29. BOSOMBA ILEO LIKILA Freddy : 18 septembre 2009 ;

30. VUNDWAWE                               :

Cependant, depuis le 29/10/2015, suivant l’ordonnance présidentielle No 15/081 du 29/10/2015, le Commissaire Spécial et ses deux Adjoints ont été nommés pour diriger cette entité devenue Province aujourd’hui.

Le 26 Mars 2016 à l’issu des élections de Gouverneur et de Vice-Gouverneur organisées par la CENI, la province de l’Ituri a eu son premier Gouverneur démocratiquement  élu à la personne de l’Honorable Docteur Jefferson ABDALLAH PENE MBAKA et de Monsieur KETA UPAR Pacifique comme Vice-Gouverneur. Ils ont été  investis par  l’Ordonnance Présidentielle No 016/043 du 15 Avril 2016.

il sied de signaler que par l’arrêté nº:…. le Gouverneur de la Province nomme le Directeur de Cabinet, Directeur de Cabinet Adjoint

Par  l’arrêté Provincial nº 01/JAPM/019/CAB/PROGOU/P.I/2017 DU 10 Janvier 2017; Monsieur Pascal KAKORAKI BAGUMA réconnu comme Secrétaire Exécutif du Gouvernement Provincial de l’Ituri.

 

le Gouvernement provincial est formé par l’Arrête Nº01/JAPM/014/CAB/PROGOU/P.I/2016/ DU 21 juillet2016 et composant du Gouverneur de la Province de l’Ituri.
Ce Gouvernement est composé de 10 Ministres suivants:

1. Ministre Provincial de l’Intérieur, Décentralisation, Ordre Public, Affaire coutumière, Population et droits Humains: Me Etienne UNEGA EGE

2. Ministre Provincial de l’Amenagement du Territoire, Urbanisme, Habitat, Affaires foncières, Infrastructures et Travaux public: Monsieur Gilbert LOMO WAMUKAIKA

3. Ministre Provincial du Plan, Budget, Portefeuille et Investissements: Madame Esperance TSHIKANGUMIABO

4.  Ministre Provincial de l’ agriculture, Pêche, Elevage et Developpemnt Rural: Monsieur Joseph NDIA AMSINI

5. Ministre Provincial de l’Envirnnement, Tourisme, Energie,Mines et Hydrocarbures:Monsieur Deogracias OMBALIA ALAMO

6. Ministre Provincial de l’Economie, Finances , Industries et Commerce Monsieur Emmanuel UBUKANDI  MANU

7.  Ministre Provvincial de la Fonction Publique, Travail, Prevoyance, Social, Transport et Voies de Communications: Monsieur Osée ANGAIKA DIDI

8. Ministre Provincial de l’Enseignement Primaires, Secondaires et Professionnel, Culture et Arts: Monsieur Dieu donné NGADJOLE LONEMA

9. Ministre Provincial de la Santé Publique, Affaires Sociales, Genre famille et Enfant: Dr. Laurence MAKUSI BURA

10. Ministre Provincial de l’Information, Jeunesse, Sport, Loisir, Nouvelle Citoyenneté et Chargé des relations, avec l’Assemblée Provinciale: Monsieur Benjamin PIRWOTH UNEN

CHAPITRE 2 : DE L’ORGANISATION ADMINISTRATIVE

2.1. LES DIVISIONS ET LES SUBDIVISIONS ADMINISTRATIVES DE LA PROVINCE DE L’ITURI

 La Province de l’Ituri est Administrativement subdivisée en  5 territoires et une ville.

Il s’agit de : ARU, DJUGU, IRUMU, MAHAGI, MAMBASA et la ville de BUNIA.

La Province de l’Ituri comprend 3 communes urbaines, 3 communes rurales, 40 chefferies, 6 Secteurs, 289 Groupements,  32 Quartiers, 6.352 Villages et 388 Avenues

Tableau No3 : subdivision Administrative de la Province de l’Ituri

Entités Administratives

Ville

Communes

Chefferies

Secteurs

Groupements

Quartiers

Avenues

Village

1 Ville de BUNIA

1

3

24

296

2 Territoire d’ARU

1

7

1

48

4

26

382

3 Territoire d’IRUMU

11

1

108

678

4 Territoire de DJUGU

1

7

4

51

5

57

2.408

5 Territoire de MAHAGI

1

8

36

3

9

498

6 Territoire de MAMBASA

0

7

51

338

TOTAUX

1

6

40

6

292

294

388

6.352

 

Commentaire : Dans les subdivisions administratives actuelles de la Province de l’ITURI, il y’a lieu de signaler que certaines Agglomérations de cette Province ont été érigées en villes et Communes par le Décret  No. 013/022 du 13 juin 2013 du Premier Ministre ; mais, malheureusement son application a été suspendue par la même autorité.

2.3.           Fonctionnaires et agents de l’Etat

 Fonction Publique

 En attendant l’opérationnalisation de la Fonction Publique Provinciale, tous les agents de l’Administration Publique sont gérés conformément  au Statut du Personnel de carrière des Services Publics de l’Etat tant pour les services déconcentrés qu’au niveau des Entités Territoriales Décentralisées.

En effet, les services déconcentrés  enregistrent aujourd’hui un effectif de  quatre mille cinq cent soixante agents (4.560) parmi lesquels deux mille quatorze (2.014 dont 1.287 payés et 727 non payés) ont été admis sous statut pendant  que deux mille cinq  cent quarante et  six (2.546) sont toujours considérés comme des nouvelles unités.

Par rapport aux services décentralisés, les tableaux se présentent comme suit :

  • Ø Santé : neuf mille cent vingt-quatre agents (9.124) dont mille neuf cent trente et sept sous statut (1.937),trois cents quatre vingt quatre(384) payés, mille cinq cent cinquante trois (1.553) payés  et sept mille cent quatre vingt sept (7.187) nouvelles unités ;
  • Ø Agriculture : neuf cent cinquante et neuf (959) agents dont quatre cent quatre vingt et cinq (485) sous statut, trois cent septante sept(377)  payés, cent et huit(108) payés et quatre cent septante et quatre (474) nouvelles unités;
  • Ø Développement Rural : soixante huit (68) agents dont vingt deux (22) sous statut payés, un(1) non  payé et quarante cinq  (45) Nouvelles unités
  • Ø EPSP :  trente trois mille et trois(33003) dont trente et un mille cinq cent et quinze (31.515) enseignants débout, sept cent vingt et six (726) enseignants assis, quatre vingt et deux ( 82) agents de la SERNIE, trois cent et deux (302) agents des sous divisions, deux cent quarante et six (246) agents des inspections, cinquante et un (51) agents de l’administration, quatre vingt et un (81) agents du SECOPE , soit un total de trente deux mille deux cent quarante et un  ( 32.241) enseignants assis et débout ;

 

  • Ø ESURES : on dénombre dans ce secteur sept cent quatre vingt  six (786) agents parmi  six cent dix-huit (618) payés  et cent soixante (168)  nouvelles unités.

Tableau No 5 : Effectif des fonctionnaires et agents de l’état de la Province de   l’Ituri

N° ORDRE

DESIGNATION

SOUS STATUT

N.U

TOTAL GENERAL

PAYES NON PAYES TOTAL
1 REGIMES GENERALES

1.287

727

2.014

2.546

4.560

2 AGRIPEL

377

108

485

474

956

3 SANTE PUBLIQUE

384

1.553

1.937

7.187

9.124

4 ESURES

618

0

618

168

786

SOUS TOTAL/ 1

2.666

2.388

5.054

10.375

15.429

5 EPSP/Enseignants débout

14.723

2.052

16.677

1.474

31.715

6 EPSP/Enseignants Assis

726

0

726

0

726

SOUS TOTAL/ 2

15.449

2.052

17.403

1.474

32.241

TOTAL GENERAL

18.115

4.440

22.457

11.849

47.670

2.3.1.     Services Déconcentrés

Tableau N°6 : Tableau synoptique des agents et fonctionnaires de l’Etat de la Province de l’Ituri

  1. I.                    Régime général
SERVICES

110

120

130

140

210

220

310

320

330

340

350

TOT.S/S

N.U

T.G

OBS.

01 Division de l’Intérieur et Sécurité

2

9

19

43

52

193

257

99

44

6

722

836

1.558

 

02 Division de la Décentralisation et Affaires Coutumières

34

34

03 Fonction Publique Personnel Actif

1

1

2

5

9

13

22

 

04 Fonction Publique Retraités et Rentiers

1

1

6

7

 

05 Bureau de Plan

2

4

7

1

14

18

32

 

06 Economie Nationale

1

1

18

19

17

1

57

33

90

 

07 Genre, Famille et Enfant

1

2

3

11

4

1

22

93

115

 

08 Communication et Médias

1

 

1

3

4

 

09 Bureau de la Jeunesse

1

2

9

11

21

20

7

6

 

77

33

110

 

10 Sports et Loisirs

1

1

1

11

8

1

1

24

4

28

 

11 Bureau du Budget et Contrôle

1

2

4

9

4

3

23

4

27

 

12 Bureau de Finances/ Centre d’Ordonnancement

1

3

10

13

7

34

13

47

 

13

 

3 Comments

  1. J’apprecie l’éffort du gouvernement Abdalah Pene Mbaka pour ces informations tellement importantes pour cette jeune province. Que Dieu vous bénisse!

  2. Bonjour.

    Nous sommes congolais de l’Ituri, vivant en etranger, oeuvrant dans le secteur de l’environnement, nous voulons entrain en contact avec le ministre ayant l’environnement dans ses activites, pour les modalites des projets en caracteur environnementaux. comment faire??

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*