Ituri: vers la relance des travaux de réhabilitation de la route nationale 27

le Vice Gouverneur de Province de l'Ituri photo archive

 

Le Vice-Gouverneur de la Province de l’Ituri Excellence Pacifique KETA UPAR.

Bunia, 11 Novembre 2018.

Le gouverneur intérimaire de l’Ituri, Pacifique Keta Upar a annoncé samedi à la presse, la reprise bientôt de travaux de réhabilitation de la route nationale n° 27 Komanda-Mahagi-Goli, grâce au financement de la Banque mondiale (BM).

Selon lui, l’arrêt de ces travaux fait suite aux allégations formulées par une ONG locale faisant état de non-respect de l’environnement par la société chinoise Zenghei qui exécute ces travaux. Après des démarches enclenchées par le gouvernement de la République, la BM a répondu positive pour relancer le financement de cet ouvrage à hauteur à hauteur de 16.000.000 dollars américains, dans le cadre du projet PROROUTRES pour une période de 4ans.

Bientôt la réhabilitation de l’axe Bogoro-Kasenyi

En ce qui concerne l’axe Bogoro-Kasenyi, l’ONG de 40km, la MONUSCO a donné son accord de principe pour financer les travaux de sa réhabilitation à partir de ce lundi, a indiqué Guy Karema, chef de l’information publique de la mission onusienne bureau de Bunia.

Il a expliqué que son organisation a opté pour le financement de ce tronçon routier afin de faciliter les activités de la riposte contre Ebola qui bat de l’aile suite à la dégradation très avancée de cette route.

Guy Karema a signifié que le même lundi la MONUSCO procédera à la remise officielle au gouvernement provincial la route Bogoro-Aveba dont les travaux ont été financés par elle.

Deux cas d’accidents enregistrés sur axe Bunia-Kasenyi

Par ailleurs deux cas d’accidents de circulation sont déjà enregistrés depuis le début de mois de novembre courant sur la route Bunia-Kasenyi long de 55km suite à l’état piteux dans lequel se trouve cet ouvrage.

Le dernier en date remonte au vendredi dernier où un taxi-moto a été mortellement fauché par un gros camion. Les gros bourbiers qui parsèment cette route seraient la cause principale de plusieurs cas d’accidents, estiment ceux qui fréquentent régulièrement cette route, soulignant que les camionneurs et motards sont obligés de zigzaguer pour échapper aux bourbiers qui méprise, selon eux, le code de la route.

Raison pour laquelle, ajoutent-ils, on enregistre des collusions entre les engins roulants venant dans le sens contraire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*