Ituri: La quintessence de la quatrième réunion du Comité Technique Conjoint (CTC) de l’Ituri en faveur du territoire de Djugu.

Photo de famille du Gouverneur de l'Ituri.Dr Jefferson ABDALLAH PENE MBAKA avec les participants de la quatrieme réunion du CTC à l'Hotel de la Province à Bunia. Photo©serges UCAYA JAGUAR
le Gouverneur de Province preside la Quatrieme reunion du CTC
Photo©Serges UCAYA JAGUAR

La quatrième réunion du Comité Technique Conjoint (CTC) s’est tenue à Bunia, ce 21/02/2018 sous la présidence du Gouverneur de l’Ituri, Hon.Dr Jefferson ABDALLAH PENE MBAKA.

Plus de Cinquante participants, ont pris part à cette grande réunion qui a regroupé les services étatiques Provinciaux et bailleurs de fonds ainsi que les six Ministres des secteurs ciblés. Dans son mot de circonstance, le Gouverneur de l’Ituri a indiqué que la présente réunion-la quatrième du genre qu’il préside personnellement est tenue dans le but de renforcer la recevabilité et l’engagement politique en faveur de processus de stabilisation de la Province de l’Ituri. La stabilisation et la reconstruction de la province de l’Ituri, a-t-il dit, s’inscrivent dans le programme du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange  pour sa ferme implication dans le processus de la mise en œuvre des actions liées à la consolidation de la paix partout où les conflits armés sévissent. Comme il est facile de détruire que de construire, a-t-il ajouté, l’une des deux zones prioritaires de stabilisation retenues par la stratégie STAREC-ISSSS en voie de stabilisation (le Territoire de Djugu) est retombée dans des violences ethno-tribales dont le moteur de ce conflit demeure à mon avis sans issue et injustifié. Raison pour laquelle, a-t-il renchéri, j’attends de vous en concertation avec le secrétariat technique, des propositions concrètes et immédiates d’intervention de stabilisation en faveur du territoire de Djugu en vue d’une part de restaurer la confiance entre les populations elles-mêmes, étendre les structures étatiques d’autre part.

Selon le chargé du programme STAREC en Ituri, Jean-Marc Mazio, les indices des conflits liés aux terres identitaires en territoire de Djugu n’avaient pas été résolus, on a manqué la consolidation de la paix. A l’issue de la réunion on est convenu de faire une descente sur terrain à Djugu en vue de récolter les données pour se faire une idée par rapport au contexte actuel.

Jean  ANACLET MUHEMEDI KONGOLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*